«Crescenzio à Giarre. La pizzeria comme lieu de coeur »

À Giarre, non loin de Catane, un signe historique est revenu au fil du temps pour faire parler de lui et être apprécié. Grâce à Davide Palerme et sa petite amie José Parise, avec qui il va bientôt se marier : comme ça Crescenzio il propose d’abord sa délicieuse pizza à emporter, puis s’agrandit avec une véritable pizzeria équipée de plusieurs couverts.

Nous avons donc souhaité interviewer l’entrepreneur Davide Palermo pour nous parler du succès de L’atelier de Crescenzio est Pizzeria Crescenzio à table. Voici ce qu’il a dit Gourmet italien.

Crescenzio à Giarre : entretien avec Davide Palermo

Quand est né l’enseigne Crescenzio, qui a tant de succès à Giarre ?

« Plus qu’une naissance, on peut parler de renaissance. Crescenzio était le grand-père de ma petite amie José Parise. Pendant plusieurs décennies, c’est lui qui a mené à bien les Crescenzio Pizzeria, que je n’ai fait qu’à emporter. Il a été fermé récemment : une série de nouvelles directions assez récentes n’avaient pas réussi à exploiter l’entreprise. Pendant ce temps, José et moi avons parcouru ville après ville, découvrant une passion commune : la pizza, mon plat préféré. Nous étions souvent sortis dîner, pour en trouver de plus en plus bons et créatifs, en se comparant. À un moment donné, l’idée d’ouvrir notre propre pizzeria a commencé à clignoter dans ma tête. »

Crescenzio Giarre Pizzeria

Une idée qui s’est évidemment concrétisée ensuite…

«Oui, mais c’était un voyage raisonné, fait à petits pas. Dans lequel chaque étape franchie a été un succès. Car moi, euphorique, j’imaginais commencer par une grande pizzeria pleine de tables. C’est José qui a suggéré que nous essayions d’abord quelque chose de plus gérable. Vous me proposez de rouvrir le commerce familial de plats à emporter. Si au début cela me semblait quelque chose de limité, peu à peu j’ai réalisé à quel point la responsabilité et la confiance que Josè et sa famille mettaient entre mes mains. On a ouvert comme ça L’atelier de Crescenzio en 2016. Nous proposons notre idée de pizza à emporter et la réponse des clients est vraiment bonne. « 

A tel point que vous décidez enfin d’inaugurer une pizzeria avec des places assises. Quand la pizzeria Crescenzio à table voit-elle le jour ?

« Encore une fois, il n’y avait rien de risqué. Nous avons commencé à y penser il y a environ quatre ans, à penser, à calculer, à planifier. La pizzeria avec des places assises n’a ouvert qu’en janvier 2020. « 

Ici, vous pouvez vraiment laisser libre cours à votre imagination. Qu’est-ce qui caractérise l’offre de la nouvelle pizzeria ?

« Sans aucun doute l’approche contemporaine. Il existe des pâtes alternatives, des ingrédients de haute qualité pour la pâte et la garniture. Mais aussi une précieuse carte des vins, qui va des grandes étiquettes siciliennes aux champagnes français. De plus, pour l’été nous inaugurerons le coin bar, avec diverses spécialités régionales, des amers aux gins artisanaux. »

Un bon projet, certainement pas né au meilleur moment. Comment vivez-vous la situation ?

«On peut dire sans aucun doute que le moment d’ouverture a été vraiment difficile. Malgré tout, l’été dernier la réponse des clients a été excellente et en quelques mois ils ont très bien dit de nous. Je suis heureux. Quant à 2021 : nous avons ouvert le 17 mai et la réponse est grande. Nous voulons satisfaire les clients avec des délices et des nouveautés. Celui du bar, bien sûr, mais aussi avec de nouveaux ingrédients. Comme la pizza de Salina aux cucunci. »

Crescenzio Giarre

Il se soucie beaucoup de la qualité de la matière première. Votre sélection est-elle intimement liée au territoire ?

« Oui, pour faire la différence, je suis convaincu qu’il faut proposer un produit de qualité. Quelque chose de mémorable. Pour cette raison, pour les trois mélanges différents, j’utilise farines Petra Molino Quaglia. Ainsi que pour l’espace puisque les tomates San Marzano Gustavo ai Tomates cerises GranGusto. Toujours le pistache de Bronte ‘A Ricchigia, les anchois de Cetara Dauphin baptiste. Et puis plusieurs produits DOP et des Sentinelles Slow Food. »

Y a-t-il d’autres joyaux dans le nouveau menu ?

« Oui, nous aurons un antipastino frais pour l’été. Un tartare de crevettes rouges très spécial. Notre objectif n’est pas seulement de satisfaire le client, mais aussi de le stimuler et de l’intriguer toujours avec notre actualité. »

Articles recommandés