RIP Paul Castelucci, de Mama’s Pizzeria et Fromage Steaks

Carte commémorative Paul Castelucci

Certains d’entre vous ont vu ma présentation vidéo (ou en ont été témoins en direct lors de Expo de la pizza et aussi au Spectacle de pizzas et de pâtes d’Atlantic City Est, dans lequel je raconte l’histoire de Pizzeria et steaks au fromage de maman, mon lieu d’enfance pour les meilleurs steaks de pizza et de fromage de Philadelphie. Pour ceux qui n’ont pas entendu mon discours, voici un lien vers la version originale, livrée à Charlotte le juin 2018 Matins créatifs rassemblement: https://creativemornings.com/talks/peter-reinhart

Dans la présentation, je raconte l’influence de Mama’s, où le pizzaiolo Paul Castelucci m’a fait découvrir, à moi et à ma famille, ce qui est devenu, pendant de nombreuses années, mon étalon-or de référence en matière de pizza. Sa femme, Merry, l’a rejoint plus tard pour diriger la station de steak au fromage et de hoagie où, encore une fois, je suis tombé également amoureux des steaks au fromage de maman et, même à ce jour, je n’en ai jamais eu de meilleur. Maintenant, comme vous le savez tous, ces bons souvenirs culinaires sont chargés d’un bagage émotionnel et d’un chauvinisme territorial – nous avons tous très probablement de tels lieux de référence pour l’enfance et il n’y a pas de bien ou de mal quand il s’agit d’argumenter pour leur suprématie. Mais ce n’est que de nombreuses années après avoir quitté Philly et commencé à écrire sur le pain et la pizza que j’ai réalisé à quel point Mama s’était profondément imprimée sur moi. Je n’en dis pas plus ici – regardez la vidéo si vous souhaitez entendre le reste de l’histoire, ou venez à Las Vegas le 30 mars où je la raconterai à nouveau à Pizza Expo 2020.

La raison pour laquelle j’écris ce post est pour partager la nouvelle que j’ai récemment reçue de la fille de Paul, Mary, à savoir que le 12 janvier, Paul est décédé à l’âge de 92 ans, après 68 ans de mariage avec Merry. Leur fils, Paul Jr., dirige toujours Mama’s, sur Belmont Ave. à Bala Cynwyd, PA (à quelques kilomètres à l’extérieur de Phila.) Et je vous exhorte à y aller, si vous le pouvez, et à essayer l’un de ses steaks au fromage. Il a bien appris de sa propre maman et fait, à mon avis (et je ne suis pas seul dans cette affaire), le meilleur steak au fromage au monde.

Voici trois photos qui relient le livre Maman période de ma vie: Paul au comptoir en 1958 ou 59, Merry à la station hoagie quelques années plus tard, et Paul et Merry plus récemment. Ces clichés me rappellent la photo de 1966 environ, sur le mur de Dominic DeMarco Pizzeria DiFara à Brooklyn, d’un jeune et beau pizzaiolo aux cheveux noirs, suspendu juste au-dessus du Dom vivant actuel, 55 ans plus tard, debout au même endroit que sur la photo, toujours en train de faire des pizzas à sa manière.

Je n’ai jamais trop pensé à la pizza comme à un contenant de capsule temporelle, mais quel meilleur moyen de suivre le passage inévitable du temps, plein de bons souvenirs alimentaires et beaucoup de saveurs et de saveurs. Repose en paix, Paul, et merci encore pour les souvenirs….

Paul en 1958 ou 59

Joyeux faire des hoagies.

Paul et Merry de retour en 2016.

Articles recommandés